Juste une mise au Point

28 mai 0 Commentaire Catégorie: Non classé

Ce week-end, en France, des « supporters » de Recep Tayyip Erdogan, ont réussi, momentanément, à faire retirer une affiche du journal « Le Point », avec sa photo en couverture et ce titre: « le dictateur ».
C’est gentil à vous de faire la preuve par l’exemple, il ne fallait pas.
De deux choses l’une :
- soit vous êtes turcs et vous ne respectez pas les lois de votre pays d’accueil; parce qu’ici, messieurs-dames,voyez-vous, c’est la démocratie. La liberté de la presse, la liberté d’expression, ça nous parle. On n’embastille pas les journalistes et les avocats pour la seule raison qu’ils font leur travail. Si cela vous défrise, nous ne vous retenons pas, n’hésitez surtout pas à retourner dans votre paradis turc auprès de votre dieu ottoman.
- soit vous êtes franco-turcs. Vous n’êtes alors, Messieurs-Dames les censeurs, que des français de papier, car vous ne vous reconnaissez pas dans les valeurs qui ont forgé la France, sans parler de la République car il existe des français royalistes. Nous ne vous obligeons pas non plus à conserver cette nationalité dont vous rejetez la culture, les valeurs, les codes et les lois.

Sur Twitter, ces mêmes « supporters » ont « trollé » la publication de sa Une par Le Point, en publiant des photos de propagande de leur dieu Erdogan, le représentant avantageusement entouré d’enfants, de personnes handicapées…le tout légendé systématiquement d’un faussement naïf, « cet homme est-il un dictateur ? »
La réponse est oui.

Je vous épargne les même photos d’un dictateur allemand des années 30-40.

Une nouvelle fois, vous nous délivrez la preuve par l’exemple, du contraire de ce que vous entendiez démontrer.

Vous avez au moins un mérite, chers thuriféraires de dictature : celui de nous rappeler que la démocratie ne va pas de soi, qu’elle n’est pas un fait définitivement acquis, même en France, et qu’il nous faut sans cesse redoubler de vigilance pour la préserver. Cela, tant que des gens comme vous, viendront chez nous, tenter d’exporter et d’imposer par la force, leurs conceptions liberticides.

Ecrivez un Commentaire

Commenter Gravatar

Je suis con ou bien... ? |
VICTOR OJEDA-MARI AUTEUR ET... |
Désintoxicateur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Réseaux Sociaux
| EN AVOIR OU PAS
| Actions populaires françaises