Eric Zemmour dans le texte : le racisme, l’antisémitisme sont l’expression d’opinions.

21 avril 0 Commentaire Catégorie: Non classé

Avec Eric Zemmour, l’on sait à quoi s’attendre et l’on est rarement déçu.

Tel fut encore le cas ce 21 avril sur RTL qui s’obstine avec une rare abnégation à lui réserver une part d’antenne.

Son courroux du jour était dirigé contre la loi sur le renseignement, qualifiée tout à la fois de « liberticide » et de pas assez efficace. Comprenne que pourra. Le bel Eric pourrait aussi bien animer « tout et son contraire », mais je doute que Radio Paris accepte de travailler pour Radio France.

Mais cette critique de la loi sur le renseignement n’était comme trop souvent chez Zemmour, qu’un alibi; un cheval de Troie, pour mieux aborder un sujet qui tient à cœur à notre-chroniqueur-préféré-surtout-quand-il-est -loin : le racisme et l’antisémitisme et ceux qui osent –que la honte soit sur eux !- les combattre.

En effet, par un raccourci aussi saisissant qu’hardi, Eric Zemmour estimait que cette loi sur le renseignement devait être mise en relation avec… le plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Et Zemmour de déplorer :

« on serre la vis à internet, une fois de plus, c’est la parole quoi est suspectée, pas le crime. On sort de plus en plus du cadre démocratique qui respecte toute opinion, même celle qui dérange ou choque, pour un discours moralisateur et compassionnel, qui traque le dérapage de manière obsessionnelle ».

Avec Eric Zemmour, la « traque » est presque trop facile. Il suffit de l’écouter.

Ainsi donc, pour le chroniqueur de RTL, première radio de France, le racisme, l’antisémitisme, seraient tout au plus l’expression d’une parole, d’une opinion « qui dérange ou choque ». Et s’élever, s’indigner contre cette « opinion », rappeler que le racisme et l’antisémitisme ont causé des millions de morts parce que juifs ou tziganes notamment, relèverait du discours moralisateur et compassionnel.

Monsieur Zemmour, vous êtes trop intelligent, du moins est-ce à vous le souhaiter, pour ne pas savoir que l’expression du racisme et de l’antisémitisme ne constitue pas celle d’une simple opinion, au même titre que « j’aime le jambon » ou « Zemmour, je le trouve nul. » Exprimer publiquement des opinions racistes et antisémites, les banaliser en les relativisant, constituent autant d’infractions pénales.

Dont voici les tarifs. A bon entendeur…

Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 32 et 33 :  L’injure publique est punissable par une amende pouvant aller jusqu’à 12000 €.  Si c’est une injure raciste, sexiste, homophobe ou contre les handicapés, la peine encourue est de 6 mois de prison et de 22 500 €  d’amende, qu’elle ait été prononcée à l’égard d’une personne désignée ou d’un groupe de personnes (telle ou telle communauté, nationalité…).

Code pénal, articles R 621-1 à R 621-2:  L’injure non publique est punie par une contravention de 38 € maximum. Si c’est une injure raciste, sexiste, homophobe ou contre les handicapés, la contravention est de 750 € maximum, qu’elle ait été prononcée à l’égard d’une personne désignée ou d’un groupe de personnes.

Mais également :

Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale. (Art. 24 alinéa 6 loi 1881 : Emprisonnement de 1 an au plus et/ou amende de 45 000 € au plus

Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse (Loi 1881 : art. 23 et 24 al.8 ) : Emprisonnement de 1 an au plus, amende de 45.000 € / Privation de droits civiques pendant 5 ans au plus, affichage ou diffusion de la décision prononcée

Provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse(CP : art. R. 625-7) : Amende de 1.500 € / Saisie et confiscation, travaux d’intérêt général

Diffamation publique raciale, nationale ou religieuse (Loi 1881 : art. 23, 29 al. 1, 32 al. 2, 4 et 5)
Emprisonnement de 1 an, amende de 45.000 € / Affichage ou diffusion de la décision prononcée

Apologie de crime contre l’humanité (Loi 1881 : art. 23, 24 al. 1 et 5) : Emprisonnement de 5 ans, amende de 45.000 € / Privation de droits civiques pendant 5 ans au plus, affichage ou diffusion de la décision prononcée

Contestation de l’existence de crimes contre l’humanité définis par le statut du tribunal international de Nuremberg de 1945 (Loi 1881 : art. 23 et 24 bis) Emprisonnement de 1 an, amende de 45.000 € / Affichage ou diffusion de la décision prononcée.

 

L’interdiction de tels propos et leur poursuite quand ils sont proférés, n’est nullement attentatoire à la démocratie, ni à la liberté.

La liberté ne consiste pas à faire et à dire tout ce que l’on veut sans aucune considération pour les autres.

La démocratie ne laisse pas de place à l’injure, à la diffamation, au négationnisme.

En faisant du négationnisme, de l’antisémitisme et du racisme des délits, l’on ne « privatise » pas le droit « au profit de communautés à qui l’on reconnaît une protection particulière ». Votre jalousie Monsieur Zemmour, est sur ce point, parfaitement déplacée.

Vous connaissez fort bien la cause de ces lois protectrices et les origines tragiques de nôtre, de votre histoire, qui ont conduit à ces lois, pour qu’il n’y ait, « plus jamais ça ».

Monsieur Zemmour, vous avez terminé votre diatribe matinale en déplorant : « On nous baillonne, mais il faut auparavant que l’on dise merci ».

Pour un baillonné, l’on vous entend toujours haut et clair Monsieur Zemmour.

En tout cas, gardez bien précieusement votre merci. Il vous servira peut-être, ce que je ne souhaite bien évidemment ni à vous, ni à moi, ni à personne.

Votre merci, gardez le pour « ces  associations qu’on arrose de subventions publiques pour mieux réduire la liberté de parole. » (sic). Quand votre « meilleur des mondes »‘ où l’on peut être raciste et antisémite, sera advenu. Quand vous serez vous-même pourchassé, non pour ce que vous dites, mais pour ce que vous êtes. Et quand ces associations, mèneront la résistance et viendront vous protéger. Vous et des millions d’autres, que la banalisation des expressions de la haine désignent comme étant les prochaines cibles.

Il est des polémistes d’avant-garde et des polémistes d’avant-guerre. Il est dommage, Monsieur Zemmour, qu’avec toute votre culture, vous ayiez choisi de faire partie du second groupe. Je vous souhaite sincèrement, que l’Histoire ne repasse pas les mêmes plats.

http://www.rtl.fr/actu/politique/eric-zemmour-on-nous-baillonne-mais-il-faut-auparavant-qu-on-dise-merci-7777428567

Ecrivez un Commentaire

Commenter Gravatar

Je suis con ou bien... ? |
VICTOR OJEDA-MARI AUTEUR ET... |
Désintoxicateur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Réseaux Sociaux
| EN AVOIR OU PAS
| Actions populaires françaises