La Minute Juridique de Maître Domi- épisode 30 excès de vitesse !

6 avril 0 Commentaire Catégorie: Non classé

Nous recevons un courrier de Romain, charmant cadre dynamique. Dynamique il l’est d’ailleurs un peu trop : notre ami Romain s’est fait bêtement flasher (j’écris « bêtement » car à l’ère des détecteurs de radars, c’est impardonnable), à la vitesse somme toute modérée, de 250 km/h, juste après un panneau rond, cerclé de rouge, arborant le chiffre 70.

Romain s’est fait confisquer immédiatement son permis, annuler 150 points (ce qui lui en fait à présent -147) et se trouve convoqué devant le Tribunal correctionnel pour délit de grande vitesse. Il nous demande comment remédier à tout cela.

Tout d’abord permettez-moi un conseil : sur la route, arrête ton galop, Romain !
Bon, ça c’est fait…

(Mauvaise) blague mise à part : Romain, mon ami, mon frère, mon Confrère, munis-toi de ton plus beau stylo, celui que tu as chouravé à ton associé, et écris ce qui suit :

« A Monsieur le Président du Tribunal Correctionnel de Paris (oui, le délit a été commis dans Paris intra-muros. étonnant non ?)

Monsieur le Président, j’ai effectivement bien vu le marquage « 70″ en noir cerclé de rouge sur le panneau rond, sans indication d’unités. Or vous n’êtes pas sans ignorer que la Loi du 4 juillet 1837 rend obligatoire le système métrique en France comme système de référence officiel, et que le décret numéro 61-505 du 3 mai 1961 modifié définit comme unités de bases légales, les unités du système international.

Or si vous vous rendez sur le site internet étatique, www.legifrance.gouv.fr, vous pourrez vérifier non seulement tout ce qui précède, mais également que l’unité internationale de référence S.I est le mètre pour la longueur, et la seconde pour le temps.
Il en découle que l’unité de vitesse légale ne peut être que le METRE PAR SECONDE.

Je ne peux pas imaginer un seul instant, que le Ministère de l’Intérieur n’applique pas les Lois de la République.

70 m/s correspondant très exactement à 252 km/h, les policiers affirment que j’ai été chronométré à 250 km/h ce que je ne conteste absolument pas, et je me trouvais donc à 2 km/h EN DESSOUS de la vitesse limite autorisée.

Merci d’en prendre bonne note, de me rendre mon permis, d’annuler mon retrait de points et de me relaxer de l’infraction inexistante pour laquelle je suis censé comparaître devant vous.

Avec mes salutations distinguées »
et vous signez du nom d’un copain, c’est tout de même plus sûr !!

Encore un cas résolu et un lecteur heureux. Merci qui ? Merci Maître Domi !

Ecrivez un Commentaire

Commenter Gravatar

Je suis con ou bien... ? |
VICTOR OJEDA-MARI AUTEUR ET... |
Désintoxicateur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Réseaux Sociaux
| EN AVOIR OU PAS
| Actions populaires françaises