La Minute juridique de Maître Domi-épisode 15 cas de divorce !

30 janvier 0 Commentaire Catégorie: Non classé

Un client nous a écrit mais nous demande instamment de conserver son anonymat.

Voyez-vous ça. Mais qu’a-t-il donc fait de si grave notre inconnu, pour ainsi vouloir cacher jusqu’à son prénom?

Ce n’est pas grave mais c’est honteux…il a passé toute la nuit à crier «Monique!» pendant son sommeil…

« Et alors? » me direz-vous.  » C’est chou un homme qui parle en dormant, non? »

Mais le problème c’est que sa femme s’appelle Michèle…

Oh Monique, Michèle…tout ça c’est des synagogues! Bref, cher inconnu, ne paniquez pas. Il n’y a pas de quoi fouetter un chat ni pour votre femme, introduire une requête en divorce! Dites-lui que l’erreur est humaine, et que vous avez fait un HORRIBLE cauchemar dans lequel vous étiez amoureux d’une femme BEAUCOUP MOINS JOLIE QU’ELLE! Et puis d’abord, quelle preuve a t’-elle que vous avez dit «Monique», hein? Il faisait nuit elle a rien pu entendre!! Et si elle prétend le contraire dites lui qu’elle a rêvé ou qu’elle est de mauvaise foi!

Voilà, cher client, restez fidèle à votre avocat préféré, et la prochaine fois, pour éviter ces désagréments, faites chambre à part ou mettez des boules Quiès à votre femme. Ou troquez votre maîtresse Monique pour une Ophélie, histoire de changer un peu de prénoms, sinon votre épouse finirait par se lasser. Et si elle récrimine, demandez le divorce à ses torts exclusifs car c’est TRES LAID d’écouter son mari quand il dort! Grosses bises à vous, Jean-Paul! hein? non, je l’ai pas donné son nom! J’ai pas dit «Jean Paul Bigleux», je sais ce que je fais tout de même. D’abord vous avez rêvé et vous êtes de mauvaise foi. Et Pis il faisait nuit personne n’a pu me lire!!

Encore un cas résolu et un client heureux. Merci qui ? Merci, Maître Domi !

Ecrivez un Commentaire

Commenter Gravatar

Je suis con ou bien... ? |
VICTOR OJEDA-MARI AUTEUR ET... |
Désintoxicateur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Réseaux Sociaux
| EN AVOIR OU PAS
| Actions populaires françaises