La Minute Juridique de Maître Domi 12- Délinquance routière

16 janvier 0 Commentaire Catégorie: Non classé

Voilà un cas qui va intéresser un grand nombre d’entre vous. Car vous qui nous lisez sur votre iphone au volant de votre voiture, vous avez certainement déjà été personnellement concernés par la mésaventure arrivée à Patrick, et si ce n’est pas le cas vous le serez tous un jour ou l’autre.

Notre ami Patrick circulait sur autoroute, la voie était parfaitement dégagée devant lui puisqu’il se trouvait sur la bande d’arrêt d’urgence, il roulait seulement à 200 kilomètres heures ce qui, nous écrit-il, est très modéré compte tenu des capacités de sa voiture de sport, et il s’est fait attraper par la patrouille. Pour tout arranger, Patrick revenait d’un baptême et avait légèrement abusé du champagne-rhum-whisky-cassis. Ce qui explique sans doute qu’il circule sur la bande d’arrêt d’urgence.

Ce dernier fait démontre que Patrick est très prudent. Patrick est désormais recordman de l’éthylotest, du radar, des points supprimés et du temps passé en cellule de dégrisement, en attendant le record des condamnations.

Il tient toutefois à laisser son titre de champion vacant, et nous demande comment ne pas rééditer son exploit si d’aventure il se fait arrêter de nouveau. une solution?

Vous tous qui nous lisez, si vous vous retrouvez dans le cas de Patrick, deux réflexes peuvent vous sauver la mise.

Premier réflexe: faites remarquer aux gendarmes de la patrouille autoroutière, qu’ils vous ont somme toute rattrapé…et que s’ils vous ont rattrapé, ils roulaient par définition, plus vite que vous. Ils sont donc particulièrement mal placés à venir vous reprocher un excès de vitesse…je vous le dis, messieurs de la maréchaussée: avant de regarder la paille dans l’œil du voisin, on ferait mieux d’ôter la poutre qu’on a dans le sien!

Et pour la conduite en état d’ivresse, même principe: demandez à ces messieurs de souffler avant vous! Avec un peu de chance, l’éthylotest révélera que vous avez de la sérieuse concurrence dans le cas d’en face…et ils n’auront d’autre choix que de vous laisser repartir! Car se posera alors à eux un grave problème juridique: si tous sont bourrés, qui conduira le fourgon?

Encore un cas résolu et un client heureux. Merci qui ? Merci, Maître Domi !

Ecrivez un Commentaire

Commenter Gravatar

Je suis con ou bien... ? |
VICTOR OJEDA-MARI AUTEUR ET... |
Désintoxicateur |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Réseaux Sociaux
| EN AVOIR OU PAS
| Actions populaires françaises